La maladie d'Alzheimer

Causes et symptômes

La démence de la maladie d’Alzheimer est définie par l’association d’un syndrome démentiel et, à l’examen histologique du cerveau, par l’existence de plaques amyloïdes et d'une dégénérescence neurofibrillaire. Le syndrome démentiel correspond à la définition médicale suivante : troubles des fonctions cognitives (mémoire, langage, praxies, gnosies, fonctions exécutives, etc.) suffisamment importants pour retentir sur la vie quotidienne et qui durent depuis au moins 6 mois (DSM-IV-TR).

Le terme « démence » n’implique pas que le patient ait des troubles du comportement (même s’ils peuvent accompagner, voire précéder, les troubles cognitifs) et n’a aucune connotation péjorative. Il signifie que les troubles cognitifs ont un retentissement dans la vie quotidienne du patient et que celui-ci doit être aidé ou supervisé, au moins pour les activités les plus élaborées. La perte d’autonomie des patients qualifiés de « déments » n’est pas nécessairement sévère au début et pendant plusieurs années. On ne peut pas résumer la démence seulement à la maladie d’Alzheimer même si celle-ci est la cause de démence la plus fréquente.

Cette rubrique a pour but d'offrir à l'internaute des informations médicales de qualité. Néanmoins, les informations fournies sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient et son médecin.

Sources
1.  Haute Autorité de Santé. Recommandation de Bonne Pratique -  Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées : diagnostic et prise en charge.