L’hypertrophie benigne de la prostate

Prise en charge

Les traitements peuvent en effet réduire la plupart des symptômes gênants, comme par exemple le besoin pressant d'aller aux toilettes. Votre médecin peut vous donner des conseils sur les solutions possibles.

Surveillance

La surveillance vous permet d’être suivi par votre médecin, sans prescription d’un traitement. Votre médecin peut recommander une surveillance si vous ne souffrez que de symptômes bénins. Il pourra aussi vous conseiller d’apporter quelques changements à votre style de vie pour réduire les symptômes. Il pourra vous suggérer d’éviter d’utiliser des produits décongestionnants ou antihistaminiques, de ne pas boire trop avant le coucher et de limiter la quantité de caféine et d’alcool absorbé.1

Traitement médical

Si les troubles urinaires de votre hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) deviennent plus gênants, le médecin pourra vous prescrire des médicaments par voie orale pour vous aider à soulager vos symptômes. L’option thérapeutique choisie par votre médecin dépendra de vos symptômes, de votre état de santé et des traitements que vous prenez peut-être en parallèle pour une autre pathologie. N’oubliez pas de prévenir votre médecin de tout problème de santé passé ou existant, comme le diabète, l’hypertension, une maladie cardiovasculaire ou toute autre maladie. Votre médecin peut aussi recommander une intervention chirurgicale : il existe plusieurs méthodes pour traiter les symptômes de l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Cette rubrique a pour but d'offrir à l'internaute des informations médicales de qualité. Néanmoins, les informations fournies sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient et son médecin.

Sources
1. Oelke M et al, Guidelines on the Management of Male Lower Urinary Tract Symptoms (LUTS), including Benign Prostatic Obstruction (BPO) ; EAU 2012; http://www.uroweb.org/guidelines/online-guidelines