Quelles sont les articulations touchees ?

Les articulations les plus touchées :

Dans la plupart des cas, la polyarthrite rhumatoïde se manifeste au niveau des articulations de façon symétrique : si telle ou telle articulation est concernée du côté gauche, la même articulation sera également concernée à droite. La polyarthrite peut toucher de nombreuses articulations. Voici une liste non exhaustive des articulations les plus fréquemment atteintes.

schema articulations

  • Les doigts : l’atteinte des mains est très fréquente (90% des cas) et les articulations des doigts sont parmi les premières articulations touchées, notamment au niveau de l’index et du majeur. C’est plus précisément à la racine du doigt (articulation métacarpo-phalangienne) et entre la première et la 2e phalange que la douleur et le gonflement se manifestent. Les doigts peuvent apparaître tuméfiés et prendre la forme de « fuseaux ». Quand la polyarthrite est à un stade plus avancé, les doigts sont déformés, repliés sur eux-mêmes et déviés sur le côté, on parle de « déviation cubitale en coup de vent ». D’autres déformations peuvent apparaître : en fonction des articulations concernées on parlera de déformations « en boutonnière », en « col de cygne » ou en « maillet ». Quand le pouce est atteint, il peut se déformer et prendre l’aspect d’un « pouce en Z ». (1-3)

Schéma doigts normaux/ doigts en fuseau dû à la polyarthrite rhumatoïde
Schéma doigts normaux/ doigts en fuseau dû à la polyarthrite rhumatoïde

 

  • Les poignets : les articulations des poignets sont également les premières touchées et concernent 90% des personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde. Les poignets peuvent être déformés et prendre l’aspect caractéristique de « touches de piano » (2,3)
  • Les hanches : comme pour les épaules, l’atteinte des hanches est rare au début de la maladie et concerne plutôt les personnes de plus de 65 ans. On parle alors d’atteinte « rhizomélique ». Quand la polyarthrite évolue, les hanches sont concernées dans 15% des cas. (1)
  • Les pieds : l’atteinte des pieds (principalement l’avant-pied) survient dans 90% des cas et reste très invalidante. La marche peut devenir difficile, et les pieds peuvent être abîmés (cors, durillons...) (1,3)
  • Les genoux : les genoux sont touchés par l’arthrite dans plus de 50% des cas. Ils peuvent alors devenir instables et se déformer avec un aspect en X (genu valgum). (3)
  • Les épaules : l’atteinte des épaules est rare au début de la maladie et concerne plutôt les personnes de plus de 65 ans, on parle alors d’atteinte « rhizomélique ». (1) En revanche, lorsque la maladie évolue, les épaules sont cette fois fréquemment atteintes (60% des cas) avec apparition d’une douleur et d’une limitation progressive des mouvements. (3)
  • Les cervicales : Des articulations des vertèbres cervicales peuvent être atteintes. Il existe un risque neurologique non négligeable, car les modifications des articulations peuvent léser la moelle épinière. (3)

 

Sources :
1. Association des Collèges des Enseignants d'Immunologie des Universités de Langue française. Item 121 : La polyarthrite rhumatoïde.
2. Site  internet  de   l’INSERM.  https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/polyarthrite-rhumatoide
3. Jacques Sany. Polyarthrite rhumatoïde de l’adulte. John Libbey Eurotext, collection Pathologie Science Formation. 298 pages.