Polyarthrite rhumatoide : les relations famille-amis-collegues

Relation avec la famille

Le saviez-vous ?

Realtion avec la famille

D’après les résultats français de l’enquête RA-MATTERS*, 36% des patients estiment que leur polyarthrite rhumatoïde affecte leurs relations amicales et professionnelles, 35% leurs relations avec les autres membres de leur famille.

51% des patients interrogés déclarent que la maladie affecte leur participation aux activités sociales ou familiales.

(*il s’agit d’une enquête menée en ligne par Lilly en collaboration avec les associations de patients entre le 4 novembre 2016 et le 13 février 2017 dans huit pays : Allemagne, Canada, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède, mené sur 6208 personnes dont 5400 patients et 808 professionnels de santé)

Lorsqu’on vit avec la polyarthrite rhumatoïde, il est important de pouvoir en parler à son entourage. Se murer dans le silence risque de créer des malentendus avec les proches, qui risqueraient de se sentir impuissants ou qui pourraient ne pas comprendre les tenants et les aboutissants de la maladie. La nécessité de dialoguer doit se retrouver dans tous les secteurs de la vie quotidienne : à la maison avec le conjoint et les enfants, au travail avec les collègues ou lors des activités avec les amis. Il n’est pas nécessaire de parler de sa maladie avec toutes les personnes de l’entourage, notamment au travail où l’ensemble des collègues n’a pas nécessairement besoin d’être au courant. C’est à chaque malade, en fonction de son caractère, de sa sensibilité et de la sévérité de sa maladie, d’identifier les personnes qu’il souhaite mettre dans la confidence. (1)

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie qui peut avoir des conséquences sur les activités du quotidien. Il faut donc savoir demander de l’aide si le besoin s’en fait sentir et ne pas être trop exigeant avec soi-même. Ce qui signifie garder une vie sociale et familiale tout en acceptant ses limites et en valorisant ce que l’on sait faire. Adopter cette attitude peut aider à retrouver énergie et joie de vivre et à profiter pleinement de ses proches. (1)

 

Sources bibliographiques
1. ANDAR. Brochure « La polyarthrite rhumatoïde et les autres ». Mars 2012.

Retrouvez de façon personnalisée les résultats de l’étude RA-MATTERS dans chaque pays sur notre plateforme dédiée en cliquant sur le l’image ci-dessous: http://www.ramatters.eu/fr_FR/about