Polyarthrite rhumatoide : le travail

Réunion au travail

Femme qui pense

Le travail

Il est tout à fait possible, avec un traitement adapté, de continuer à travailler malgré une polyarthrite rhumatoïde. Au moment des poussées de la maladie, les douleurs et la fatigue peuvent rendre l’activité professionnelle difficile. (1) Voici les conseils à suivre…

  • Ne pas s’épuiser ou prendre de trop fortes doses d’antalgiques : il faut savoir s’arrêter à temps et en parler à son médecin qui pourra envisager de prescrire un arrêt de travail. Dans ce cas, il pourra orienter vers le médecin du travail pour une visite de pré-reprise. Cette visite permet d'évaluer l’aptitude au poste de travail et de proposer des mesures personnalisées. (1,2)
  • Envisager d’adapter son activité : des aménagements du poste du travail ou des horaires peuvent permettre de continuer une activité professionnelle adaptée. Dans certains cas, la solution pourra être de travailler dans le cadre d’un mi-temps thérapeutique. Dans d’autres cas, si la reprise du travail est impossible, une mise en invalidité peut être proposée.  (1,2)
  • Se renseigner : pour avoir plus d’informations sur les droits liés à la maladie, il est utile de se renseigner auprès du médecin traitant, du médecin du travail ou d’une assistante sociale (hôpital, mairie, Assurance Maladie). (1,2)

 

Sources bibliographiques
1. Société française de rhumatologie. Site internet http://public.larhumatologie.fr/grandes-maladies/polyarthrite-rhumatoide/idees-recues-ou-autres-questions
2. Assurance Maladie. Site internet https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/polyarthrite-rhumatoide/vivre-polyarthrite-rhumatoide