Prise en charge du psoriasis

La prise en charge thérapeutique dépend du type clinique, du degré de sévérité et de facteurs extra-cutanés. Un psoriasis par plaques léger est pris en charge par traitement local, tandis qu’un psoriasis modéré à sévère est (en plus) pris en charge par photothérapie et/ou traitements systémiques. (12)

Le traitement doit impérativement prendre en compte non seulement la gravité et l’étendue des lésions mais aussi le retentissement sur la qualité de vie, le préjudice fonctionnel, esthétique, professionnel, relationnel, le retentissement psychologique de la maladie et le désir de rémission du malade. (6)

Le but du traitement est la prise en charge au long cours d’une maladie chronique : soulager le patient, améliorer la qualité de vie et ramener la dermatose à un niveau lésionnel compatible avec une vie normale au long cours. (6)

La prise en charge multidisciplinaire des patients est importante pour assurer un traitement concomitant du psoriasis et des comorbidités. (6)

La prise en charge nécessite une bonne relation médecin-malade. Le patient doit comprendre que les traitements actuels n’entraînent pas la guérison définitive de l’affection, mais permettent la réduction de l’intensité des lésions et l’amélioration de la qualité de vie. (6) 

  • Importance de l’observance au traitement 

Le psoriasis a fait l’objet de plusieurs études sur l’observance thérapeutique, utilisant des questionnaires d’auto évaluation, des interviews, la pesée des tubes restant après traitement ou un système de puce électronique permettant d’enregistrer les ouvertures et fermetures des flacons. (13)

L’observance est d’abord limitée par le fait que certains patients n’achètent pas leur traitement, puis par le sous-dosage qui concernerait près de 95 % des patients. (13)

L’observance moyenne mesurée est toujours inférieure à celle déclarée par les patients, et serait de l’ordre de 50 à 60 %. L’adhésion aux traitements locaux du psoriasis est limitée par les contraintes ou difficultés d’application : zones difficiles à atteindre, excipient gras, multiplicité des applications quotidiennes, effets secondaires ou peur des effets secondaires. (13)

Elle diminue avec le temps, surtout s’il s’agit d’un renouvellement de prescription, mais s’accroît quelques jours avant les rendez-vous de suivi. Une meilleure observance augmente le résultat thérapeutique. L’implication du dermatologue, la nature du traitement prescrit et des explications claires sont des éléments simples pouvant améliorer l’observance. (13)

6. CEDEF. Item 114 — UE 4 — Psoriasis. Ann Dermatol Venereol Jun 2015;142:73-82.
12. Muller SM et al. Traitement du psoriasis en plaques, partie 1. Traitement local, photothérapie et traitement systémique conventionnel. Forum Med Suisse 2013;13(6):105-11.
13. Cribier B. Observance des traitements locaux (et généraux) dans le psoriasis. Anna Dermatol Vénéréol 2012;139:13-7.