Troubles de l'erection

Prise en charge

Les troubles de l’érection ont souvent comme corollaire l’enfermement sur soi, les malentendus avec son entourage… Pourtant, il existe des solutions.

En parler

Exprimer des difficultés, souvent passagères, est nécessaire. Les conséquences pour l'équilibre psychique de chacun sont importantes. Choisir la personne à laquelle en parler est un premier pas important vers l'amélioration.
Très souvent, c'est le médecin traitant qui pourra accompagner l'homme ou le couple dans cette étape.

Quels sont les solutions contre les troubles de l’érection ?

Le conseil sexuel

La consultation d’un médecin généraliste, d’un thérapeute ou d’un spécialiste (par exemple un sexologue, un andrologue, etc.) permet d’établir le dialogue face aux angoisses importantes qui surgissent en cas de problème d’érection : peur du rejet, de l’abandon, perte de confiance en soi, avec le retentissement que cela provoque sur la vie du couple, familiale, professionnelle.
Parfois, il peut exister une relation entre un événement de vie et le début des problèmes d’érection, tandis que chez d’autres, un dysfonctionnement du couple ou tout simplement un manque de temps consacré à la sexualité peuvent contribuer à l’apparition des problèmes d’érection1.
Le conseil sexuel permet d’informer et de discuter afin de diminuer l’anxiété de performance, les désintérêts sexuels, d’améliorer l’intimité du couple et sa capacité à parler des problèmes de sexe.
Il est possible d’assister seul ou en couple à ces entretiens afin de surmonter les difficultés à en parler. Cela peut aller du simple conseil sexologique aux traitements sexothérapiques ou à la psychothérapie. Votre médecin traitant pourra dans certains cas vous prodiguer une aide de ce type ou vous orientera vers un spécialiste. Le conseil sexuel sera éventuellement associé selon les besoins à une solution médicamenteuse.

Les traitements par voie orale

Il s’agit de la solution médicamenteuse la plus commune. Chaque prescription sera adaptée par le médecin aux troubles du patient. Plusieurs types de médicaments sont disponibles sur prescription médicale. Ils diffèrent par leur mode d’action, leur mode de prise « ponctuel » ou « quotidien », leurs effets indésirables et leurs contre-indications. Les traitements oraux sont le plus souvent prescrits. Le respect strict des contre-indications de tous ces médicaments et de leurs précautions d’emploi est indispensable. Pour plus d’informations, parlez-en à votre médecin et consultez le site de l’ADIRS.

Les autres traitements aux problèmes d’érection

Les traitements par injections

Peu douloureuses, les injections dans le pénis peuvent être pratiquées par le patient lui-même juste avant le rapport sexuel. Ce traitement nécessite un apprentissage auprès du médecin prescripteur. Enfin, il est possible d’envisager d’autres solutions en fonction de la nature du trouble érectile.

L’utilisation d’une pompe à vide

Celle-ci permet au pénis de se remplir de sang, ce qui provoque l’érection. Un anneau de contention est ensuite glissé à la base du pénis afin de la maintenir. La pompe à vide (parfois familièrement appelée pompe à pénis) doit être utilisée juste avant le rapport sexuel, l’érection étant obtenue en quelques minutes. L’anneau de contention peut rester en place jusqu’à 30 minutes.

La prise d’hormones

Cela est rare, mais certains hommes pourraient recevoir sur prescription d’un spécialiste un traitement hormonal pour leur problème d’érection.

La chirurgie

Elle n’est généralement recommandée que lorsque les autres traitements n’ont pas donné de résultats satisfaisants ou ne sont pas adaptés. Il s’agit le plus souvent de la mise en place de prothèses ou implants péniens insérés dans chaque corps caverneux. Il en existe différents types, semi-rigides ou gonflables, en deux ou trois parties. La chirurgie artérielle n’est proposée que dans des indications exceptionnelles (traumatisme chez le sujet jeune essentiellement)2.
Pour plus d’informations, consultez le site de l’ADIRS.

Que puis-je faire en plus de mon traitement pour ma dysfonction érectile ?

Des changements dans votre mode de vie peuvent améliorer votre dysfonction érectile3. Il est également conseillé d’arrêter de fumer et de réduire la consommation d’alcool.

Cette rubrique a pour but d'offrir à l'internaute des informations médicales de qualité. Néanmoins, les informations fournies sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient et son médecin.

Sources
1. Lebret T, Cour F. Impuissance : dysfonction érectile. EMC-Endocrinologie 2005 : 77-89.
2. Recommandations 2010 de l’AIHUS aux médecins généralistes pour la prise en charge de première intention de la dysfonction érectile, page 34.
3. Jackson G. The importance of risk factor reduction in erectile dysfunction. Curr Urol Rep. 2007 Nov; 8(6): 463-6.