Symptomes

La schizophrénie constitue une entité syndromique c'est-à-dire que pour la caractériser, il faut décrire les signes et les symptômes.
Ces symptômes qui révèlent la maladie sont de trois types :

Les symptômes de la schizophrénie dits « positifs » :
Ils se composent de délires, s'articulant autour de différents thèmes (persécution, idées de grandeur, d'influence, et de référence) et d'hallucinations (le plus souvent auditives, mais aussi visuelles, olfactives, tactiles, et psychiques) ainsi que d'une désorganisation de la pensée et du langage. 1

Les symptômes de la schizophrénie dits « négatifs » :
Moins spectaculaires mais néanmoins ayant un aspect important sur le pronostic fonctionnel ils se traduisent par un isolement social (repli sur soi, perte d'initiative et d'investissement...), un émoussement affectif et un apragmatisme. 1

Les symptômes de désorganisation :
Ils provoquent une conscience de soi partielle ou totalement altérée. Il s'agit d'un processus interne désorganisant l'activité mentale du patient qui s'exprime par des troubles du cours de la pensée (arrêt brusque du discours), des troubles du langage, un déficit de la structure logique de la pensée, des troubles de la communication, une disharmonie du comportement et du mouvement. Des affects, des pensées et des comportements contradictoires peuvent s'exprimer au même moment 1.

Les signes de la maladie

Les signes3 de la schizophrénie peuvent varier d'une personne à l'autre. Nous en avons listé un certain nombre qui peuvent vous permettre de comprendre ce que vous ressentez ou ce que peut ressentir une personne souffrant de schizophrénie. N'hésitez pas à prendre conseil auprès de votre médecin ou des associations de patients souffrant de schizophrénie et de leur famille.

Une personne atteinte de schizophrénie peut :

  • Eprouver des difficultés à établir un contact avec son entourage 4
  • Etre envahie par des idées et des impressions étranges
  • Avoir l'impression d'entendre des voix qui, bien que n'existant pas réellement, font partie de sa réalité (injures, ordres)
  • Etre prisonnière de ses hallucinations et de son délire
    Avoir une conscience de soi partiellement, voire totalement altérée

Sur le plan affectif :

  • Ne pas ressentir les choses comme avant
  • Avoir des réactions émotionnelles étranges et incongrues 1
  • Ressentir son entourage comme hostile 1

Sur le plan social :

  • Se replier sur elle-même et se comporter d'une façon bizarre ou imprévisible 1
  • Rencontrer assez souvent des tensions et problèmes à l'extérieur et à l'intérieur de la famille
  • Avoir des troubles du sommeil (veilles prolongées, levers tardifs) 1
  • Se désintéresser de nombreuses choses : habillement, ménage, toilette, gestion de ses biens 1.

Cette rubrique a pour but d'offrir à l'internaute des informations médicales de qualité. Néanmoins, les informations fournies sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient et son médecin.

Sources
1. La schizophrénie débutante. Henri GRIVOIS. Luigi GROSSO. JohnLibbey Eurotext. Paris 1998.
2. Schizophrénie, Association Mondiale de la Schizophrénie et des maladies apparentées.
3. Schizophrénie débutantes : diagnostics et modalités thérapeutiques (23 et 24 janvier 2003, Paris) Information psychiatrique, vol 79 n°7, 605-10, sept 2003, conférence de consensus.
4. Gottesman et al : the epigenetic puzzle, Cambridge Université presse, 1982.