Lilly et les biotechnologies

Le processus de découverte, de test et de développement d'un nouveau médicament est complexe, long et coûteux : le développement d'un médicament coûte plus de 800 millions de dollars et s'étale sur 10 à 15 ans.
Ces dernières années, la réduction de ce cycle a été mise au centre des objectifs des Laboratoires de Recherche Lilly.
Pour atteindre ces objectifs, Lilly a notamment basé son innovation sur les biotechnologies.
Le savoir en biotechnologie repose sur la maîtrise de l'utilisation de la technologie de l'ADN recombinant pour concevoir des produits pharmaceutiques à base de protéines.

Le choix des biomédicaments

Aujourd’hui, 50% des molécules du portefeuille Lilly sont issues des biotechnologies. Dans cet esprit, Lilly a filialisé, en 2004 et 2008, deux de ses partenaires californiens spécialisés dans l’optimisation thérapeutique de protéines humaines (Applied Molecular Evolution et SGX Pharmaceutical) et a investi 300 millions de dollars en Irlande dans la construction d’un site de production d’anticorps monoclonaux. Le centre de recherche Lilly le plus récent (situé près de l’Université de Californie à San Diego) est essentiellement consacré à la découverte, au développement et aux essais cliniques de phases I et II de médicaments issus des biotechnologies, appliqués au cancer et au diabète, à la sclérose en plaques, à l’ostéoporose, à la polyarthrite rhumatoïde et à la maladie d’Alzheimer. Ce centre stratégique, bénéficie d’un environnement riche en instituts de recherche dont l’activité accélère le processus de développement de biomédicaments.

Technologie de l'évolution pour améliorer les protéines

Gène Bibliothèque ADN Bibliothèque des protéines Bio-thérapeutique optimisée
L'évolution dirigée est un processus en trois étapes pour créer des protéines possédant des fonctions améliorées Dans la première étape, une bibliothèque est créée ; elle est composée de gènes variants ou divers, modifiés à partir d'un gène initial, qui contient des instructions pour fabriquer (encoder) une protéine intéressante Dans la deuxième étape, les gènes variants sont exprimés en protéines fonctionnelles (les protéines sont faites à partir des instructions encodées dans l'ADN des gènes variants). Dans la troisième étape les protéines sont sélectionnées ou testées pour une fonction améliorée