Nos laboratoires de recherche

Découvrir et développer des traitements pour que les personnes vivent plus longtemps et en meilleure santé est une mission qui repose sur la volonté d’investir, sur une organisation de l’excellence et sur le partage des expertises. Toute l’organisation de la recherche Lilly s’appuie solidement sur ces trois piliers qui lui permettent aujourd’hui d’apporter de nouveaux espoirs aux patients en attente de solutions thérapeutiques.

Laboratoires de Recherche Lilly (LRL - Lilly Research Laboratories )

LRL, notre division de recherche, a pour mission de découvrir, développer et tester cliniquement les produits pharmaceutiques et d'assurer le suivi scientifique constant des médicaments commercialisés. LRL a pour mission principale de découvrir et de mettre au point des thérapies innovantes répondant à un grand nombre de besoins médicaux non encore satisfaits dans le monde.
LRL emploie 8800 personnes représentants de disciplines scientifiques très diverses qui travaillent principalement dans des laboratoires aux Etats-Unis mais aussi au Royaume-Uni, en Espagne, en Australie, au Japon, en Chine et à Singapour.

En savoir plus sur les sites de recherche du groupe Lilly

Les partenariats publics-privés : l’autre culture de la recherche Lilly

En 1923, Lilly passait un accord de collaboration avec l'Université de Toronto pour produire l'insuline. Un an après, la fabrication était suffisante pour approvisionner toute l'Amérique du Nord. Soixante ans plus tard, en 1982, un partenariat avec Genentech a mené à une autre création : la production d'insuline humaine biosynthétique. Cette innovation a, elle aussi, permis que ce traitement, essentiel, soit plus accessible aux patients. Aujourd’hui, Lilly poursuit cette politique de partenariats en France à travers de nombreux accords.

Nos partenariats Public - Privé

  • Participation au fonds d’investissement français Innobio, dédié aux entreprises innovantes de biotechnologies.
  • Partenariat avec l’INCa autour de 2 axes d’investigation clinique et interventionnelle : l’accès aux soins et thérapies ciblées/ génétique moléculaire/ essais précoces.
  • Suivi de l’évolution de la maladie d’Alzheimer par IRM après traitement par un médicament candidat, en collaboration avec l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) et de l’Institut Hospitalo Universitaire de la Pitié Salpêtrière.
  • Soutien du projet Neximed qui réunit 3 unités (INSERM, InRIA et CNRS) autour de recherches de biomarqueurs génétiques, cliniques ou biologiques en particulier dans la maladie d’Alzheimer ou le diabète.
  • Identification et validation des modèles expérimentaux murins des marqueurs précoces des phénomènes neurodégénératifs par IRM, en partenariat avec le Molecular Imaging Research Center (MIRCen) développé par le CEA et l’INSERM.